Dimanche 21 Juillet 2019

 

METEO

Météo pour Bastia
  • Ajourd'hui
  • Demain
météo aujourd'hui et demain à Bastia Visite.org La météo à 7 jours

Météo pour Ajaccio
  • Ajourd'hui
  • Demain
météo aujourd'hui et demain à Ajaccio Visite.org La météo à 7 jours
Techniques

                                                   LES ARCS DE CHASSE

 Il existe trois grandes familles d'arcs utilisables en chasse

  • L'arc droit ou long-bow
  • L'arc à double courbure ou recurve
  • L'arc à poulies ou compound
   Long-bow
   Recurve
   Compound

 CHOIX DE L'ARC DE CHASSE

 Type de chasse

Longbow 

Recurve 

Compound

 Affût

 xx

 xxx

 xxxx

 Approche

xx 

xxxx 

 xx

 Poussée silencieuse

 xx

 xxx

 xx

 Petit gibier

 xxxx

 xxx

 x

 Gibier d'eau

 xxx

 xxx

 x

  

déconseillé 

 xx

utilisation possible 

xxx 

 bonne utilisation

xxxx 

 parfait


 

Archasse.com _ Flêches _ réglage d'un arc selon la methode des futs nus

Écrit par : foudarme Apr 14 2007, 12:32 PM

traduction de la méthode adcock... n'étant ni scribe ni traducteur il se peut que mon travail souffre d'imperfections mais même s'il est perfectible il aura toujours le mérite d'exister....Inutile d'essayer de retrouver les mots initiaux du rédacteur, je me suis plus attaché à en retranscrire l'esprit que la lettre... certains passages ne sont pas évidents à traduire, il se peut donc qu'il y ait quelques erreurs, mais pas sur la méthode en tant que telle que je me suis efforcée de retranscrire scrupuleusement..maintenant pour ceux qui aiment se poignarder avec des saucisses...vous connaissez la suite

Écrit par : foudarme Apr 14 2007, 12:36 PM

TUNING LONGBOWS and RECURVES



L'une des raisons qui poussent de nombreuses personnes à tirer en traditionnel résulte de l'authenticité de la chose: un arc sans additif mécanique de quelqu'ordre que ce soit. Pas de visserie, d'ajustage de précision, de visées luminescente, tout un tas d'accessoires tout justes bons pour se planter s'ils ne sont pas maîtrisés. Cependant, même pour un arc tradi il vous faut néanmoins finement ajuster votre matériel si vous voulez disposer de tout son potentiel. Les méthodes et techniques de réglage d'un arc traditionnel sont les mêmes que pour un compound. Les lois physiques sont les mêmes. La seule différence est que l'on ne dispose pas des accessoires qui facilitent l'ajustage sur un compound c'est pourquoi il devient nécessaire de procéder autrement.


Plus un arc est proche du "center shot", plus il est facile à régler et plus il est tolérant vis à vis du spine tiré. C'est justement parce qu'un arc est capable de tirer des flèches qui se situent à chaque extrémité du spectre de tolérance qu'il ne faut pas accepter de tirer n'importe quoi. En effet, quelque part, au centre de la gamme de tolérance, existe la combinaison parfaite qui se révélera la plus tolérante vis à vis de vos erreurs ou des contingences issues du terrains. On ne regrette jamais le temps passé à ajuster son atériel.

La courbe en cloche



Jetons un coup d'oeil à la courbe d'ajustage. Pour tout arc donné, il existe une combinaison idéale arc-archer-flèche qui produit le meilleur vol de flèche. De part et d'autre de cette combinaison optimale, il y en a d'autres que les gens trouvent adaptées parce que leurs flèches volent correctement. Plus on s'éloigne de la combinaison idéale et plus la qualité de la décoche ainsi que la forme du moment deviennent déterminantes dans la qualité du vol de la flèche. On ne tirera donc bien que dans le meilleur des cas. L'objectif du tuning consiste donc à trouver la flèche la plus adaptée. Pour y arriver, suivez le guide.

Le tir



Vous voilà maintenant à pleine allonge, votre point d'ancrage est stable et votre dos sans faiblesse (figure A). Quelque chose dans votre esprit déclenche la décoche et la corde glisse sur vos doigts. Ce faisant, la corde roule sous les doigts et se déplace légèrement sur la gauche pour un droitier.
A cet instant, la corde et le nock set ne sont plus dans l'alignement des branches, mais décalés vers la gauche tandis que l'énergie accumulée dans les branches propulse la flèche. C'est ce travail excentré qui concentré sur l'encoche engendre la flexion de la flèche, d'abord en éloignement par rapport à votre bras d'arc (figure b ), puis, alors que la poussée perdure, dans la direction opposée (fig c) à celle de votre poignée d'arc. Quand la flèche quitte l'arc, se succèdent alors plusieurs cycles d'oscillations (fig d,e,f,) qui s'amortissent progressivement sur chaque séquence jusqu'à cesser complètement. C'est ce qui permet à la flèche de retrouver sa rectitude originelle. Cette succession de distorsions pendant le vol est appelé le paradoxe, un élément qui permet d'expliquer pourquoi un arc sans repose flèche peut tout à fait tirer droit avec une flèche bien adaptée, même si celle-là ne part pas d'un point positionné sur la ligne imaginaire qui traverse l'arc en son centre.
Un grand nombre de variables influencent le paradoxe, aussi faut il tous les régler pour éviter que tout ne parte à volo. Quant tout est bien réglé, le nombre d'oscillations reste le même à chaque tir et neutralise tout effet qui tendrait à dévier la flèche de sa trajectoire initiale. Si la rigidité de la flèche n'est pas en adéquation avec les exigences de l'arc, les oscillations deviennent irrégulières et la flèche se courbe plus d'un côté que de l'autre ce qui engendre une erreur de trajectoire. Ce genre de dysfonctionnement n'est pas forcément flagrant avec des pointes fields, mais les pointes de chasse l'amplifient de façon évidente.


Il est donc temps maintenant de considérer les facteurs qui permettent de régler tout ça correctement.

Spine de flèche



Le nombre de flexions de la flèche durant son vol est conditionnée:
- par la force que l'arc applique à l'extémité de la flèche
- par le positionnement du repose flèche par rapport au centre de l'arc
- par le spine de la flèche
- par la qualité de la décoche
Le spine se mesure en livres et donne la base de départ pour adapter une flèche sur un arc. Il se contrôle en mesurant la flexion d'une flèche soumise à un poids de 2 livres suspendu en son centre. La flèche doit être posée sur deux cales distantes de 26 pouces. Par exemple: si une flèche se courbe de 0,520 pouces, elle a le spine nécessaire pour un arc de 50#@28. Est-ce que cela signifie qu'elle volera super bien sur un arc de 50#, rien n'est moins sûr, c'est juste un point de départ. Car avant d'en arriver là il reste encore beaucoup à faire et à comprendre.
La confusion entre le spine et le poids d'une flèche est fréquente. Il n'y a aucune relation entre ces deux points qui relèvent de deux domaines différents. Ne sombrez pas dans le marketing de bas étage en croyant que tel ou tel arc est tellement puissant qu'il lui faut 10 ou 15 livres de spine supplémentaire pour tirer droit. C'est un amas de conneries qui n'a rien à voir avec la puissance de l'arc mais plutôt avec sa géométrie selon qu'il est plus ou moins centershot comme nous le verrons plus tard.

L'allonge et la puissance



La plupart des puissances sont mesurées à 28" d'allonge sauf indication contraire. L'importance de la force qui est appliquée à votre flèche est déterminée par la puissance de l'arc à votre propre allonge. Pour mesurer cette dernière, armez l'arc et faites marquer la flèche par une tierce personne au niveau de la partie arrière de l'arc (pas celle qui vous fait face) ou mettez une pince à linge sur votre flèche et armez jusqu'à ce que vous soyez à pleine allonge, puis mesurez de la gorge de l'encoche jusqu'à la pince à linge. Vous avez maintenant votre allonge. Les flèches de chasse doivent dépasser la longueur de l'allonge d'au moins ¾ de pouce de façon à permettre le montage des lames. Un peu de longueur en plus ne fera de mal à personne (pour un usage chasse) et laissera un peu de marge pour les ajustages à venir. Si l'arc est marqué 50#@28 et que vous tirez à 26" d'allonge, votre flèche ne recevra pas ses 50# de charge. En général, un arc gagne ou perd aux alentours de 3# par pouce d'allonge en plus ou en moins. Notez que votre arc ne fait pas obligatoirement la puissance pour laquelle il est donné. J'en ai vu qui faisaient plus de 7# de différence par rapport à la puissance indiquée (en général en plus). Si vous armez l'arc audelà de la tension où il commence à barrer, la puissance augmentera de plus de 3# par pouce. Si vous avez des doutes, n'hésitez pas à contrôler la puissance de votre arc à votre allonge sur un peson de précision.
La longueur de flèche influence également le comportement en vol, à spine égal, une flèche plus courte est plus rigide que son homologue plus longue. Prendre pour règle d'ajouter un pouce ou de soustraire 5 livres de spine pour chaque pouce de flèche au dessus ou en dessous de 28" de longueur et d'ajouter 5# de spine de plus avec une corde en FF.

Choix d'une flèche





Avant de commencer le fignolage, mieux vaut avoir quelques flèches de disponibles. Qu'elles soient en bois, en alu ou en carbone, elles volent toutes aussi bien et sont à la convenance de chacun. Le plus important porte sur leur spine, leur masse et leur rectitude. Le spine et la rectitude ont une importance primordiale. Une différence de 30 ou 40 grains pourrait avoir une incidence relative à nos distance de chasse aussi ce paramètre n'est il à prendre en compte qu'en 3ème position. A 18 mètres, la majorité pense qu'un écart de 100 grains n'a que peu d'incidence...si le poids engendre une modification de votre spine, vous aurez tout de même des surprises. A contrario, le spine et la rectitude ne peuvent souffrir d'aucun compromis surtout combinés avec des pointes de chasse. Gardez à l'esprit qu'en compétition on peut aussi avoir des prescriptions spécifiques portant sur les flèches.
La longueur de votre flèche doit au final faire un ¾ de pouce de plus que votre allonge (draw length sur le schéma NDLR), toutefois pour notre travail d'ajustage il nous est nécessaire de commencer avec une flèche de 2 pouces plus longue que la longueur qu'elle fera au final.
Les flèches destinées à être tirées sur un tapis d'arc doivent être équipées de plumes longues de 5 à 5,5" si elles sont destinées au tir de lames de chasse et empennées en hélicoïdal. Le sens de rotation n'a aucune espèce d'importance mais doit être le même pour chaque flèche.
Les flèches en bois sont considérées comme plus traditionnelles, spécialement conçues pour les LB mais elles ont leurs inconvénients. Les bonnes flèches en bois sont coûteuses, parfois plus que celles en alu. Les monter soi même n'arrange pas les choses: si vous vous montrez aussi exigeant que je le suis, vous écarterez jusqu'à 75% des tubes que vous avez acheté. D'abord, elles doivent toutes avoir le même poids et le même spine, ensuite elles doivent être droite et pour finir doivent être correctement conservées pour ne pas pourrir. Je recommande les "old south traditional arrows" pour leur qualité.

Les flèches alu sont au top, leur rectitude est irréprochable et leur spine constant. Ça vaut le coût d'investir dans du XX75 ou 78 qui est plus solide et se tort moins facilement. Les carbones sont droites, solides et parfois assez chères. Nombreux sont ceux qui les apprécient. Pour la sécurité de l'arc et de façon à absorber suffisamment d'énergie, mieux vaut que vos flèches pèsent entre 8 et 10 grains par livre de puissance. Montez jusqu'à 12-14 gr/livre pour la chasse au très gros gibier. Ça peut poser problème avec les flèches en carbone ou en alu. Dans ce cas il faut alourdir ou changer de fût.

Table de sélection de flèche





Une fois déterminée la nature de la flèche (carbone-alu-bois) que vous voulez tirer, prenez en 3 ou 4 au calibre recommandé pour votre puissance ainsi qu'autant dans la puissance du dessous (-5#) et autant dans celle du dessus (+5#). Une fois trouvé le calibre qui vole le mieux, profitez de l'argent qu'il vous reste pour acheter une ou deux douzaine de tubes en plus. Il vous faut aussi songer au poids des pointes que vous allez tirer. Le tableau du dessus est étalonné pour un poids moyen de 125gr. Pour obtenir un ajustage des plus précis on travaillera: sur le poids de la pointe, la longueur de la flèche et l'épaisseur du tapis d'arc. Une pointe plus lourde assouplira le tube et vice versa. Si vous avez pris des flèches au spine inadapté, vous serez forcé de tirer des pointes plus ou moins lourdes pour compenser cette inadaptation ou alors il vous faudra acheter de nouveaux tubes. Sur un tube, il est plus simple de corriger un excès de rigidité plutôt que l'inverse. Les pointes d'entraînement doivent évidemment peser le même poids que celles de chasse. Les poids de lame les plus adaptés pour la chasse sont les 125 gr, 145 gr, 160 gr et 190 gr. Pour les opérations de réglage, je préconise d'acheter un assortiment de pointes field (125 grain, 145 grain et 160 grain). N'achetez pas de lames de chasse avant d'avoir déterminé quel est le poids qui permet le meilleur vol de flèche sur votre arc.

L'encoche doit accrocher la corde sans être ni trop serrée ni trop distendue. Une encoche trop serrée peut générer toute sorte de problèmes de trajectoire et vous faire perdre jusqu'à 10 pieds secondes. Quand vous encochez, vous devez pouvoir pointer la flèche vers l'avant sans qu'elle ne tombe de la corde. La flèche doit tomber quand vous donnez une petite tape sur la corde. Si vos encoches sont trop serrées, passez l'intérieur au papier de verre en 150 jusqu'à ce que vous ayez obtenu l'effet recherché.

Préparer son arc


Avant toute chose, il vous faut comprendre que la moindre modification sur un arc affecte tout le travail de préparation, aussi est il fondamental de le régler dans la même configuration que celle que vous utiliserez sur le terrain. Si vous réglez votre arc et ajoutez ensuite un carquois d'arc, ou changez la corde, ou le style ou l'emplacement des silencieux de corde, ou si vous lui mettez des chaussettes ou des protection aux poupées...tout cela entrainera de réelles modifications. Heureusement ces changements sont si mineurs que nous ne sommes pas assez bons tireurs pour nous en apercevoir mais ça ne les empèche pas d'exister. Plusieurs petits changements peuvent, en s'aditionnant, transformer le meilleur des arcs en brouette tandis que vous vous taperez la tête contre les murs en vous demandant ce qui ne va pas. C'est donc bien compris, si vous chassez avec un carquois d'arc, réglez votre arc avec celui ci rempli de flèches moins celle que vous utilisez en action de chasse...Il vous faut vous retrouver dans la même configuration que celle dans laquelle vous vous trouverez le jour où vous croiserez le broc de vos rêves...Vous utilisez des silencieux de corde, mettez les..le plus souvent on les place au point 1/4. Pour ce faire mesurez la corde de bout en bout à partir de l'endroit où elle rentre en contact avec les branches, divisez cette longueur par 4 et placez vos silencieux à cet endroit précis.
Et quid du repose flèche? Il a un rôle déterminant dans la stabilité du vol de flèche. Vous pouvez tirer à partir d'un tapis d'arc ou d'un repose flèche. Il s'agit là d'un choix personnel , mais en général les tireurs instinctifs préfèrent avoir la flèche le plus près possible de la main, ce qui les oblige à tirer sur tapis d'arc. Les tireurs sur cible utilisent plutôt le repose flèches. Quelle que soit la solution retenue, le point de contact entre l'arc et la flèche doit se produire directement au dessus du "point de pression" (arrow contact sur le shéma NDLR). Trop de tapis d'arc ne sont pas pensés à cet effet, aussi se sera à vous de le faire avec un insert en cuir, le côté abrasif d'un velcro ou n'importe quoi pourvu que le point de contact soit à la bonne place.


Si le point de contact se retrouve positionné en avant ou en arrière du point le plus bas de la poignée ("low point in the grip" sur le shéma NDLR), l'arc devient moins tolérant au torque car il se retrouve dans une configuration comparable à une sur ou une sous-allonge. On peut certes parvenir à bien tirer lorsque le point de contact est mal placé mais cela requiert d'être au plus haut de sa forme, mieux vaut donc que le point de contact soit à la bonne place ce qui permettra de tirer bien mieux en toutes circonstances. Les matériaux qui composent le tapis d'arc doivent être de nature absorbante. Le coté rugueux d'un velcro marche aussi bien que de la peau de phoque ou qu'un cuir souple. La protection latérale de la fenêtre d'arc doit être la plus fine possible de façon à permettre à la flèche d'être au plus près du centre de l'arc.

Ensuite, réglez votre band (brace height sur le shéma NDLR) à la limite inférieure préconisée par le fabriquant et ce en tournant votre corde dans le sens souhaité (visser pour la racourcir et vice versa). Mettez un nock set entre ½ et un ¾ de pouce audessus de la perpendiculaire. Maintenant, avec ces flèches que vous avez choisies au bon spine et au poids idéal, allez faire une petite séance de tir. Si la corde est neuve, il lui faudra une centaine de tirs pour se mettre en place. A l'issue, réajustez le band comme en début de séance. Tirez 2 ou 3 flèches en portant votre attention sur: la "ruade", les vibrations et le bruit. Ajoutez 4 ou 5 tours à votre corde et tirez 4 ou 5 flèches de plus en prétant toujours attention aux mêmes éléments. Procédez de la sorte, jusqu'à ce que vos tirs deviennent silencieux et confortables. Si vous dépassez ce stade, vous constaterez que votre arc redevient bruyant et désagréable, si tel est le cas revenez au réglage antérieur. Une fois que vous avez trouvé votre band, mesurez le et notez le quelque part de façon à ce que vous puissiez le retrouver sans avoir tout à refaire en cas de changement de corde ou de dérèglement de cette dernière (extension).

Désormais on peut passer aux choses sérieuses.

TUNING METHODE



Il existe plusieurs méthodes pour régler les arcs, cependant, pour moi, celle du vol des fûts nus ou du vol des lames de chasse est la meilleure et je vais vous expliquer pourquoi...Sur une combinaison arc-archer-flèche finement ajustée, il n'est absolument pas nécessaire d'empenner les tubes pour tirer des pointes d'entraînement. La flèche s'équilibre par l'avant si elle est parfaitement lancée dans l'axe et le reste s'aligne en suivant le mouvement. L'empennage n'a pour seule mission que de corriger et stabiliser les erreurs de vol causées par un lâcher hasardeux. Un tel lâcher peut résulter de votre forme physique ou d'un mauvais réglage de l'arc, difficile d'ailleurs de déterminer si c'est l'un ou l'autre qui en est réellement responsable. Le but désormais, consiste donc à supprimer tout doute portant sur le réglage du matériel pour que vous ne puissiez ne vous en prendre qu'à vous même en cas d'erreur! Comment donc ajuster correctement son matériel lorsque les flèches sont déjà pourvues du dispositif prévu pour corriger et masquer leurs défauts de vol? C'est impossible! Souvenez vous de la courbe du dessus, vous pouvez obtenir une trajectoire correcte par chance, par hasard ou par tatonnements, mais notre objectif c'est d'être au centre de la courbe. La méthode du vol des lames de chasse fonctionne sur un même portage...plus votre pointe sera large et mieux cela vaudra car ce paramètre amplifie les dysfonctionnement ce qui les rendra d'autant plus faciles à résoudre
La clef de la réussite en tuning consiste à ne changer qu'un seul paramètre à la fois et d'en analyser les effets. Si vous changez plusieurs variables à la fois et que votre flèche s'en porte mieux ou moins bien, vous ne pourrez pas identifier l'élément précis qui a causé le changement ce qui peut même engendrer de nouvelles confusions. Au jour J, mieux vaut être en forme car si tel n'est pas le cas vous obtiendrez toujours un mauvais vol même si votre arc est bien réglé. Ca ne veut pas forcément dire qu'il faut être champion de tir, tant que vous êtes capables de grouper, vous arriverez toujours à trouver les modifications à apporter pour atteindre la perfection. Enfin, ne vous contentez jamais du vol d'une seule flèche pour faire des modifications, au contraire, fondez vos corrections sur votre "tir moyen" (moyenne de l'ensemble des tirs), surtout si vous tirez des flèches en bois dont la rectitude et le spine peuvent être sujets à caution. Prendre le "tir moyen" comme élément d'appréciation permet de s'affranchir de ses propres faiblesses pour se concentrer sur celles du matériel.

Toutes les opérations détaillées et corrections indiquées ci dessous le sont pour tireurs droitiers. Tous les ajustages en hauteur sont valables quelle que soit la main d'arc. Les réglages en latéral pour gaucher doivent être effectués dans le sens opposé à celui d'un droitier.

Depuis des lunes de fausses informations circulent parmi les archers sur les tenants et aboutissants de la méthode des tubes nus.
Certains pensent la connaître, d'autres pensent qu'il faut tirer au plus près de la cible pour analyser le placement de l'encoche par rapport à l'horizontale (dessus, dessous, au dessus en dessous). Cette méthode n'est pas satisfaisante et en plus elle peut vous faire commettre des erreurs. La seule bonne méthode consiste à analyser le vol des tubes nus en déterminant les réglages à apporter à partir de la comparaison entre un groupement de tubes nus et celui de tubes empennés, tous tirés à la même "grande" distance. Partons du constat déjà abordé qu'une flèche s'équilibre par l'avant. Quand tout est bien réglé, il n'est donc pas nécessaire de l'empenner pour obtenir un vol précis. Un tube bien réglé part toujours là où l'on veut qu'il aille, qu'il soit empenné ou pas.

Pour débuter, il sera plus simple de disposer de plusieurs tubes aussi proches que possible du diamètre préconisé par le tableau de référence et plusieurs du calibre du dessus et du dessous. Votre arc doit être exactement dans la même configuration qu'en situation chasse. Tout doit être en place: boutons de brousse, silencieux, repose flèche, carquois d'arc, etc. Installez des pointes field du même poids que celui des lames que vous envisagez d'utiliser pour peu que vous en ayez le choix. Si vous ne disposez que d'un seul calibre de tubes, vous serez obligés de tirer des pointes qui ne feront pas forcément le poids que vous auriez désiré. NE JAMAIS TIRER DE LAME DE CHASSE MONTEE SUR UN TUBE NU, mais uniquement des pointes d'entraînement. Mettre une lame sur un tube nu serait comme si vous l 'aviez empenné du mauvais côté, je vous laisse imaginer le vol qui en résulterait.

Maintenant mettez vous à 12 mètres de votre cible et commencez à faire une groupement de 3 ou 4 tubes nus combiné à 3 ou 4 tube empennés de taille et calibre identiques. On peut parier qu'ils ne voleront pas très bien aussi peut on commencer à faire les premiers réglages. Ces réglages doivent se faire sur la base d'un comparatif entre les deux groupements et non pas sur celui des encoche ou quoique ce soit d'autre. En premier il faut s'occuper des problèmes de hauteur.

Si la majorité de vos tubes nus groupe au dessus ou en dessous de là où groupe la majorité de vos tubes empennés, c'est qu'il vous faut régler la hauteur du point d'encochage de la flèche sur la corde. Durant cette étape il faut volontairement laisser tomber les problèmes de dérive latérale. Si vos tubes nus groupent plus bas que les tubes empennés, baissez un peu votre nock set, en gros de la valeur d'1/32ème de pouce et tirez quelques flèches de plus. Si en procédant de cette façon vous en arrivez à descendre votre nock set jusqu'au point zéro et que vos tubes tapent toujours bas , c'est que votre NS était trop bas dès le départ ce qui fait taper le cul de votre flèche sur votre tapis d'arc. Si vos tubes nus groupent trop haut, il faut donc monter le point d'encochage de la flèche sur la corde.

Une fois que les tubes nus groupent à la même hauteur que les tubes empennés, on peut alors s'occuper des réglages en latéral.
Si la majorité de vos fûts nus groupe à la gauche de la majorité de vos tubes empennés, c'est que vos flèches sont trop rigides. Pour y remédier, il y a plusieurs solutions. La plus simple consiste à augmenter le poids de la pointe par étape tout en essayant à chaque changement. Il se peut fort bien que vous ayez à passez de 125 à 190gr pour obtenir un vol harmonieux. On peut également arranger le problème en diminuant (si c'est possible) la largeur du tapis de côté de façon à rapprocher la flèche du centre de l'arc, bien sûr il faudra aussi tester. Mais si votre calibre est vraiment trop rigide, tout cela ne suffira pas, aussi vous faudra-t-il changer de tube en prenant le spine du dessous. Heureusement ce n'était pas le cas! (ouf !!! on a eu peur, NDLR).

Si la majorité de vos tubes nus groupe à la droite de la majorité de vos tubes empennés, c'est qu'ils sont trop souples. On peut donc soit réduire le poids de la pointe, soit augmenter l'épaisseur de la protection latérale soit raccourcir les flèches d'1/2 pouce ce qui les rendra plus rigides. La encore, si le problème ne peut pas être corrigé, il vous faudra utiliser de nouveaux tubes au spine plus élevé.

N'oubliez pas qu'il ne faut jamais se lancer dans des modifications sur la base d'un ou deux tirs. Au contraire, il vous faut tirer vos tubes en les mélangeant et en tirer beaucoup, puis faire vos comparaisons à partir de cette base. Par exemple, si 5 de vos tubes nus groupent à gauche de vos tubes empennés et que l'un d'entre eux est sur la droite de votre groupement de tubes empennés, faites vos corrections comme pour un groupement à gauche (pfff faut tout leur dire à ses ricains, NDLR). Ne changez qu'un seul paramètre à la fois et évaluez en le résultat avant tout autre changement. Passer du 2018 au 2117, ce n'est pas un mais deux changement: vous avez changé le spine mais aussi le diamètre de votre flèche !!!! Chaque changement se fait non seulement sur les tubes nus mais aussi sur les tubes empennés car à chaque comparatif les tubes doivent être rigoureusement identiques. Une fois que vous avez obtenus de bons résultats, reculez à 20 mètres et recommencez tout depuis le début en repartant du positionnement du nock set.

Sur un arc correctement préparé, les groupements de tubes nus se confondent avec ceux de tubes empennés jusqu'à 30 mètres voire même plus. Il faut néanmoins s'attendre à ce que le groupement de tubes nus soit un peu moins serré que celui de tubes empennés et ceci pour d'évidentes raison. Plus vous serez en forme, plus votre groupement sera serré (y compris à distance) et meilleure en seront les opérations de réglages. Le résultat final n'en sera que meilleur.

Actuellement, même le plus tolérant des tubes nus se comportera comme s'il était légèrement sous spinée ou encochée un poil trop haut. Plus concrètement, à 20 mètres et plus, les tubes nus groupent toujours un petit peu plus en bas et à droite que les tubes empennés. C'est normal car l'empennage rigidifie toujours un peu le tube qui le porte. Vous êtes complètement paumés? Un schéma vaut mieux qu'un long discours....

problème: point d'encochage sur la corde trop bas
remède: monter le nock set

problème: point d'encochage sur la corde trop haut
remède: baisser le nock set

problème: sur spiné
remède: pointe plus lourde, ou tapis d'arc plus fin, ou tube plus long,
ou passer d'une corde en dacron a une DF-97 ou une FF, ou prendre des flèches plus souples.


problème: sous spiné
remède: pointe plus légère; ou tapis de fenêtre d'arc plus épais, ou tube plus court
ou passer d'une corde en DF-97 ou en FF à une dacron ou flèches plus spinées.




Ajustage de précision avec pointes de chasse



Pour les chasseurs, c'est l'ultime objectif, avoir une lame qui part droit et à chaque fois au bon endroit. Ça serait vraiment cool, après tout ce que l'on vient de faire de n'avoir qu'à coller sa lame pour la voir voler parfaitement, malheureusement c'est rarement le cas... mais on ne devrait pas en être trop loin. Les lames des pointes de chasse ont tendance à faire planer ou dévier les flèches, phénomène qui a pour conséquence d'amplifier tous les petits problèmes de tuning qui n'ont pas été décelés auparavant. Je n'insisterai jamais assez sur l'importance de s'entraîner avec ses lames afin de corriger les problèmes qui peuvent apparaître avant que l'on ne parte chasser avec. Bien sûr il ne faut pas oublier de les réaffûter à l'issue.

La première étape de l'affinage nécessite le tuning préalablement vu à l'aide de pointes fields. Après seulement on peut monter ses lames. Leur rectitude est primordiale, à ce propos vous pouvez les faire tourner sur une table ou sur un gabarit de façon à contrôler la régularité de leurs rotations. Vous pouvez également les faire tourner sur la pointe mais l'extrémité peut parfois provoquer une oscillation parasite qui ne correspond pas forcement à un problème en vol.

En théorie, une modification de l'orientation de la lame par rapport à l'empennage ou à la fenêtre de tir ne devrait pas causer la moindre différence...Je pense qu'elles doivent néanmoins toutes être positionnées de la même façon sur chaque flèche. Personnellement, je dispose les monolames horizontalement et les trilames en orientant le V vers le haut. Je le fais pour 2 raisons:
- en règle générale, on a plus tendance à louper sa décoche plutôt que toute autre type d'erreur. Ceci se traduit par un choc latéral sur la flèche plus violent que d'habitude. En configuration horizontale, une monolame ne s'en tirera pas trop mal car la rotation de la flèche engendrée par l'empennage hélicoïdale est suffisamment progressif pour que la flèche ait eu le temps de quitter l'arc avant d'entamer son cycle de rotations complètes.
- La seconde raison, c'est que je n'aime vraiment pas avoir cet obstacle dans mon champ de vision auquel je ne suis pas habitué par mon entrainement en pointes fields.

Bon allez, il est temps de passer aux actes.

Mettez vous à une vingtaine de mètres d'une cible prévue pour le tir de lames et tirez lames et pointes fields sans distinction. L'objectif consiste à obtenir un groupement homogène quelle que soit la pointe utilisée. Si tel n'est pas le cas, vous risquez d'y parvenir en compensant en fonction du type de flèches que vous tirez, ce que vous risquez d'oublier de faire en action de chasse (le stress au contact de l'animal peut nous fait perdre une bonne part de nos moyens).

Regardons le diagramme ci dessous:




Si la majorité de vos lames et de vos pointes fields groupent ensembles, mais qu'une seule lame s'égare régulièrement, assurez vous que ce ne soit pas la même lame qui vous fait le coup à chaque fois. Si c'est une flèche différente à chaque fois, augmentez légèrement votre band d'un tour de corde ou deux... allez y mollo, en général ça s'arrange assez vite. Si ça ne marche pas faites la même chose mais dans le sens inverse. Dans la plupart des cas, l'ajustage du band permet de se débarrasser des vols occasionnellement erratiques ou des petits problèmes de spine inhérents au tuning. Par contre ça ne pourra pas changer grand chose si le problème vient de vous.

Si toute vos lames groupent ensembles, mais ailleurs que dans vos pointes fields, un léger ajustage du point d'encochage de la flèche sur la corde et du spine, devrait y remédier. Faites chaque modification l'une après l'autre et contrôlez le résultat avant d'en faire une autre. Si la situation empire à l'issue d'une modification, faites marche arrière et essayer dans le sens opposé.

Si la majorité de vos lames tapent à gauche et que le travail sur le band ne change rien, ajoutez un peu de poids à votre adaptateur de lame (prenez en un plus long) ou rallongez votre flèche d'1/2 pouce, ce qui la rendra un poil plus souple.
Si vous tapez à droite, essayez un adaptateur de lame plus court (plus léger), ou raccourcissez d'un poil votre fut ce qui aura pour effet de le «durcir» (augmentera sa rigidité) un peu.

Une fois que toutes vos flèches grouperont au même endroit à 20 mètres, vous pouvez encore peaufiner vos réglages en humidifiant vos plumes jusqu'à ce qu'elles deviennent raplapla...recommencez alors tout le processus! Ca vous évitera de louper le broc de vos rêves un jour d'averse et de vous lamenter en regrettant de na pas avoir tout fait jusqu'au bout!

Et maintenant que faire



D'abord mesurez votre band et la hauteur de votre NS et notez les. Ça vous évitera bien des désagréments. Profitez en pour mettre votre corde de côté et pour en régler une autre de la même façon que la première. Et puis entraînez vous, encore et toujours, et toujours encore, affûtez vos lames et aller vous aérer (à la chasse évidemment).

Le tuning est inévitable pour qui veut tirer la substantifique moelle de son arc. Tout ceci résulte d'une science exacte, aussi mieux vous la comprendrez et mieux vous vous en porterez. J'espère que tout ceci vous aidera à vous faire plaisir et vous permettra de ne plus douter de votre matériel...Désormais vous saurez que si vous manquez vous n'aurez qu'à vous en prendre au seul responsable qui puisse être...vous-même.

quelques indications personnelles complémentaires

pendant que vous réglez votre arc regardez aussi voler vos flèches...les indications qu'on en retire sont précieuses...

- en cas de marsouinage (oscillation de haut en bas de l'arrière de la flèche) durant le vol, c'est que la position du nock set n'est pas bonne.
- en cas d'oscillations horizontales (arrière propulsé d'un côté) durant le vol c'est que le spine est inadapté...

pour corriger ces erreurs...cf ci dessus !!!!

 
 

 Prochainement les flèches
 


Nb de visiteurs:44688 / Nb de visiteurs aujourd'hui:2 / Nb de connectés:1
Copyright acca2a2b.fr 2008 / conception: Microlevant /Mentions légales